J’arrête de me plaindre !

Ce petit article m’a été inspiré par Geneen Roth, une auteure américaine qui écrit beaucoup sur les troubles alimentaires, les compulsions et leurs causes émotionnelles.

A un moment donné, dans une conférence, elle parle de la sensation de manque et de la sensation d’abondance. Et elle souligne un point particulier : la plainte.

Cette conférence m’a donné envie de me lancer un petit challenge : passer une journée sans me plaindre. 

Si vous voulez essayer vous aussi, voici quelques trucs pour faciliter le processus pendant votre challenge :

  • L’homme est programmé pour se focaliser sur ce qui ne va pas, c’est un réflexe de survie : cela lui permet de rester aux aguets et éviter le danger. Comme dit je ne sais plus qui que Geneene Roth cite : « l’homme est un velcro pour ce qui ne va pas et du téflon pour ce qui va bien ». Ayant conscience de cela, et votre vie n’étant à priori pas en danger immédiat dans notre société moderne, vous n’êtes plus obligé de suivre ce principe et vous pouvez, consciemment, décider de passer outre.
  • Cherchez 3 choses qui vont bien dans votre vie, pensez-y et voyez comment vous vous sentez après y avoir pensé.
  • Quand vous sentez l’envie de vous plaindre ou d’exprimer une pensée négative, refoulez-la et, à la place, cherchez dans votre environnement quelque chose d’agréable à regarder, à écouter, à faire ou concentrez votre pensée sur quelque chose de positif et qui vous met de bonne humeur.
  • Souvenez-vous que tout est temporaire, le mauvais comme le bon. Si vous passez un sale moment, pensez-y : c’est désagréable mais cela va passer. Et si vous vous concentrez sur des choses positives, cela passera plus vite. De plus, les choses dont on se plaint sont bien souvent sans réelle importance …
  • Concentrez-vous sur ce que vous avez plutôt que sur ce qui vous manque. Dans la continuité du premier point de cette liste, on a tendance à se focaliser sur ce qu’on n’a pas plutôt que sur ce que l’on a. Or, nous avons souvent bien plus, et même trop, par rapport à ce que nous n’avons pas. Et souvent, ce que nous n’avons pas et que nous voudrions avoir ne nous est pas réellement nécessaire! Vous n’avez pas beaucoup d’argent? Ok, mais vous êtes en bonne santé ! Votre maison est trop petite? Ok, mais vous avez une maison ! Etc …
  • Vous avez le pouvoir sur votre vie, vous pouvez changer ce qui ne vous plait pas : au lieu de vous plaindre,  vous pouvez agir et changer les choses…
  • Vous plaindre ne vous rend pas séduisant(e) , et ben ouais !!! 🙂

En conclusion, se plaindre n’est pas très constructif ! On a bien le droit de s’exprimer, c’est vrai, mais si on y réfléchit, cela ne fait que porter l’attention sur et rendre plus réelles des choses négatives alors qu’il est tellement plus agréable pour soi (et pour son entourage!) de voir les choses en positif.

On peut, évidemment, penser à ce qui ne va pas mais au lieu de s’en plaindre, il est bien plus utile d’agir et de changer les choses ! Une autre option reste d’accepter et d’attendre que cela passe 🙂

Ce qui fait que l’on est heureux ou malheureux, ce ne sont pas les situations, mais la perception que l’on en a. Alors, imaginez une journée sans plainte, sans pensée négative envahissante, votre attention portée sur le positif, au service de votre bonne humeur … Vous focaliser sur ce qui va bien, sur ce que vous avez et sur ce qui est beau permettra de réduire votre stress, passer plus de temps de bonne humeur et, donc, est forcément bon pour votre santé !

Alors, un petit challenge?

Publicités

Une réflexion sur “J’arrête de me plaindre !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s