Le billet de Jérôme : le lipoxmax

Commençons par définir le lipoxmax : il s’agit de l’intensité d’effort idéale à brûler les graisses.

« Parfait » se diront ceux qui veulent perdre du poids : « en travaillant dans cette  cible je vais perdre ma masse grasse ».

Malheureusement je n’ai pas que des bonnes nouvelles, ce n’est pas si simple que ça.

Expliquons-nous un peu : la production d’énergie par nos cellules demande divers carburants. Plus l’effort est intense plus la part des glucides est importante.

Quant aux lipides, leur consommation augmente aussi avec l’intensité de l’exercice mais elle décroît aussi rapidement après avoir atteint un point culminant pour devenir nulle à environ 90% de la VMA (vitesse maximum aérobie).

Il n’en fallait pas plus pour que certains physiologistes déterminent une intensité d’effort ni trop faible ni trop élevée pour faire fondre la graisse à l’effort, le fameux lipoxmax.

Des laboratoires proposent même de déterminer le lipoxmax afin de répondre à un amaigrissement du sujet : « si un sujet est trop gros c’est parce qu’il possède un excès de réserve en graisses. Comme maigrir revient à réduire ces réserves, donc à brûler ces graisses et que le lipoxmax correspond à l’intensité de l’exercice pour laquelle l’oxydation de ces lipides est maximisée, c’est précisément à cette intensité d’effort qu’il convient de travailler. »

Cela tient la route dit comme ça. Mais c’est faux pour 4 raisons.

1) Ce n’est pas un pic : et oui le taux d’oxydation des lipides varie très peu et ce même dans une large fourchette d’intensités correspondant à celles adoptées spontanément par la majorité des personnes à l’exercice.

2) Il change tout le temps : il dépend de l’état nutritionnel du sujet ce qui rend son évaluation peu fiable

3) Il ne dit pas tout : la quantité de lipides oxydés à l’effort est de toute manière contre balancée par les lipides brûlés au repos.

4) Les expériences de terrain « le font tomber » : l’effet amaigrissant des séances est plus prononcé si elles sont effectuées à intensités élevées.

L’exercice au lipoxmax n’a donc pas plus de vertus amaigrissantes que l’exercice aux autres intensités et cette notion n’a pas sa place dans les recommandations classiques de santé.

L’American College of sports medicine  ne retient par ailleurs pas l’idée que l’exercice au lipoxmax possèdes des vertus particulières. Il en est de même du comité scientifique Kino-Québec qui écrit : « si il existe une intensité optimale d’entraînement pour perdre de la graisse, elle est relativement élevée ».

Espérons donc qu’après tout cela nous n’entendrons plus les conseils du genre : « courez dans telle  zone de fréquence cardiaque pour perdre du poids ».

Au revoir Lipoxmax !


jerome-photo  Jérôme Dutot

Coach et préparateur sportif

sportetcoaching.fr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s