Je souhaite améliorer mon alimentation mais c’est duuur !

« Il faut que je mange plus de légumes » …  « Je mange trop de sucre » …  « Je n’arrive pas à résister au chocolat » … « je ne peux pas à me passer de pain » … « la vie est trop triste sans pâtes » … « je ne peux pas finir un repas sans du sucré » … « je ne peux pas vivre sans yaourts ni fromage »…

Vous avez conscience que votre alimentation n’est pas au top? Vous savez que, pour votre santé, présente et future, il est nécessaire de changer mais vous n’y arrivez pas? Régulièrement, toutes vos bonnes résolutions s’envolent au coin d’une pâtisserie  ou à la première raclette ?

Quelles que soient les raisons qui vous animent, voici quelques petits trucs pour atteindre vos objectifs plus facilement et sur le long terme :

  • Etablissez vos objectifs de façon claire. Pourquoi voulez vous changer votre alimentation? Pour perdre du poids ou pour des raisons de santé ? Parce que vous sentez que votre alimentation actuelle ne vous convient pas ? Parce que vous manquez d’énergie? Vous pouvez faire une liste de vos objectifs et l’afficher dans un endroit bien en vue chez vous, comme le réfrigérateur ou dans la salle de bain par exemple.
  • Faites la liste de ce qui est mauvais dans votre alimentation actuelle et pourquoi. Et affichez-la aussi. Par exemple : Le pain fait grossir car il se transforme en sucre dans le sang et active l’hormone de stockage : l’insuline. Le chocolat industriel est plein de sucre et plus j’en mange plus j’en ai envie. Les sodas sont des bombes de sucre, le sucre est une drogue … Le lait de vache, c’est pour les veaux, etc …
  • Abordez votre changement en terme de « mode d’alimentation » et non pas en terme de « régime ». Pour avoir des effets bénéfiques, préférez envisager vos changements sur la durée. Pour cela, il est nécessaire que vous ayez une approche douce dans laquelle votre alimentation vous apporte du plaisir et du bonheur. Le terme « régime » en soi est déjà violent, il vous attire dans une spirale de manque, d’envie, de contrainte et de frustration. Il est impossible de tenir sur le long terme en faisant un régime. En adoptant un mode d’alimentation sain, en revanche, vous entrez dans un monde de vitamines, de nutriments, d’énergie et de bien-être. Ca fait déjà plus envie, n’est-ce pas ?
  • Quand vous sentez que vous flanchez, relisez votre liste d’objectifs. Il peut arriver que l’on perde de vue ses objectifs et que l’appel du sucre et de la pizza se fasse entendre plus vigoureusement que d’habitude. Si cela vous arrive, relisez votre liste et souvenez-vous de ce que votre alimentation saine vous apporte de bon. Relisez aussi tout ce que vous vous apprêtez à manger a de mauvais. Et rappelez-vous : c’est vous le boss ! Vous êtes celui(celle) qui décide, ne laissez pas le sucre choisir à votre place !
  • Plutôt que de supprimer drastiquement les aliments que vous souhaitez éliminer, commencez par manger plus de tout ce qui est bon pour vous : légumes, fruits à coque, graines, bons gras… Plus vous mangerez de bonnes choses, moins vous aurez envie des mauvaises car plus votre corps va recevoir de vitamines, minéraux, nutriments de bonne qualité, moins il va réclamer de sucre et de mauvais gras. Dit autrement : les bonnes choses vont chasser les mauvaises !
  • Si vous avez décidé d’arrêter de consommer plusieurs produits différents, ne les supprimez pas tous en même temps. En effet, si vous arrêtez de manger du pain, des pâtes, du fromages, des yaourts, du chocolat, des bonbons, des gâteaux, tout en même temps … l’effet privatif et frustrant va être trop important et vous risquez fort de ne pas le supporter. Changer ses habitudes alimentaires peut être un vrai challenge pour certaines personnes. Il ne sert à rien de sprinter, mieux faut tenir la distance ! Choisissez plutôt de remplacer  un produit ou un type d’aliment à la fois : en fonction de votre ressenti, commencez par ce qui vous paraît le plus difficile ou au contraire le plus facile à éliminer. Mettez en place une nouvelle habitude alimentaire et seulement une fois que vous avez intégré cette habitude dans votre vie, passez à la suite.
  • Cuisinez. Les plats préparés, les biscuits, gâteaux, pâtés, sauces industriels etc…  sont bourrés de sucres et de gras trans hautement inflammatoires et addictifs, sans compter les conservateurs et autres exhausteurs de goûts ou colorants divers et variés. Ces produits sont fabriqués pour vous donner envie d’en racheter (et oui, l’industrie alimentaire n’a aucune obligation de protéger la santé publique, elle a pour seul objectif de gagner toujours plus d’argent!). La seule façon d’échapper à tout ce sucre et ce mauvais gras est de faire la cuisine à partir de produits frais et bruts (et bios de préférence, évidemment).
  • Cuisinez avec amour ! Cuisiner c’est (très!) bien, mais cuisiner avec amour, c’est mieux. Mettez de l’amour dans vos recettes, parsemez vos plats d’envie, de plaisir et de gourmandise; Variez votre alimentation, mettez des épices, des herbes et de la couleur dans votre assiette. Et quand vous mangez vos bons petits plats sains faits maisons, n’oubliez pas de vous remercier de vous faire tant de bien !
  • Ne cherchez pas à remplacer ce que vous avez abandonné par un substitut sain : ça ne fonctionne pas ! Le sucre c’est le sucre et le lait de vache c’est le lait de vache et rien ne peut les remplacer à l’identique. Le blé est unique, le fromage est unique, le quatre-quart est unique. Vous ne trouverez jamais l’équivalent en « version bonne pour la santé » ! En revanche, vous trouverez pléthore de recettes excellentes voire meilleures de petits en-cas, desserts et goûters. Ils seront différents de ce que vous mangiez avant et remplaceront avantageusement vos barres chocolatées, biscuits, jus de fruits d’autrefois. Par exemple, vous trouverez énormément de recettes sans gluten, sans sucre, sans produits laitiers dans les recettes véganes ou dans la cuisine paléo d’internet. Gardez à l’esprit, toutefois, que même si ces recettes sont beaucoup plus saines, il vaut mieux rester raisonnable 🙂
  • Prenez un petit déjeuner le moins sucré possible. Si vous mangez des glucides le matin, la spirale infernale de la « course au sucre » va s’enclencher dès le milieu de matinée avec la petite fringale de 10h. Si le matin vous mangez des protéines et des bons gras (des oeufs et de l’avocat par exemple, ou des fruits à coque et des graines  – ex : le miam o fruits), vous tiendrez beaucoup mieux la matinée sans coup de pompe et vous ne serez pas tenté de grignoter avant le déjeuner du midi.
  • Quand vous avez une fringale, commencer par grignoter des aliments sains avant de craquer pour du chocolat ou des gâteaux. Gardez toujours sur vous des amandes, des noix, des noisettes, des graines de courges ou bien des bâtonnets de carotte, de celeri etc … ainsi en cas de petite faim, vous aurez la parade. Et, surtout, mastiquez bien ! Plus vous mastiquez, plus vite votre cerveau et votre estomac sont avertis du fait que vous êtes en train de manger et plus vite vous serez rassasié. Et si jamais ça ne vous suffit pas, ça sera toujours ça de bon que vous aurez mangé avant de flancher devant la boulangerie ou la machine à friandises.
  • Pensez à boire de l’eau. Il arrive que l’on confonde la faim et la soif . Au cas où, avant de manger quand vous avez faim, buvez !

Changer son alimentation peut faire peur, c’est vrai. Cela sera beaucoup plus facile si vous vous focalisez sur ce que vous ajoutez de bon à votre menu plutôt que sur ce que vous en retirez et si vous faites un pas à la fois, tranquillement, sans pression car ce sont les petits changements accumulés qui vous mèneront à votre objectif final. Ayez la positive attitude, prenez votre temps et n’oubliez pas : C’EST VOUS LE BOSS ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s